2010/04/11

Nous sommes descendants de tailleurs de pierre / We are descendants of stonemasons


Comme en font foi les innombrables contrats de construction, plusieurs de nos ancêtres Major ont été menuisiers, maîtres menuisiers, charpentiers et maîtres charpentiers. De manière moins évidente parce qu'il existe moins de preuves autres que les inscriptions dans les registres paroissiaux, plus nombreux encore ont été les tailleurs de pierre. Ce qui expliquerait peut-être les déplacements initiaux des familles Major, entre autres, depuis Saint-Laurent vers l'Ouest : Beauharnois, Vaudreuil Soulanges, Argenteuil, Outaouais ontarien et québécois, Ontario, depuis Sault-au-Récollet, en passant par Laval, vers les Laurentides. 

Musée virtuel du Canada Maison Drolet
tailleurs de pierre
À lire les registres, j'ai souvent l'impression que nos ancêtres Major ont accompagné la construction de nombreuses églises, de nombreux villages, de nombreuses villes de notre pays.

À Québec et au Québec, la construction en dur - en pierre - écrivent Luc Noppen et Lucie K Morisset à propos l'œuvre de construction, «place les maçons et les tailleurs de pierre au sommet de la hiérarchie des constructeurs. Le témoignage ultime de leur compétence se retrouve dans les voûtes qu'il sont seuls capables d'ériger.»

Le métier de tailleur de pierre exige en effet méticulosité et précision extrêmes dans toutes les étapes du travail, peut-on lire dans Wikipedia. Le tailleur de pierre est responsable de la structure des édifices : murs, voûtes, arcs des ouvertures. Son rôle est essentiel.

Nombre de tailleurs de pierre de notre famille ont œuvré à Montréal après l'incendie de 1852, alors que les besoins en main-d'œuvre étaient criants. Ce seront même des tailleurs de pierre qui fonderont la première mutuelle d'assistance et de secours, l'Union Saint-Joseph. On peut lire à ce sujet, la très intéressante thèse de Martin Petitclerc : Une forme d'entraide populaire : histoire des sociétés québécoises de secours mutuels au XIXe siècle.



 

 

Voici une liste non exhaustive de ces Major tailleurs de pierre :

Guillaume, époux de Flavie McBeath (Amable et Marie Anne Huberdeau)
Cyrille, époux de Sophie Charpentier et de Flavie Rose (Amable et Marie Anne Huberdeau)

François Xavier, époux de Rose de Lima Saint-Aubin (Cyrille et Sophie Charpentier)
Joseph, époux d’Exilda Papineau Montigny (Cyrille et Sophie Charpentier)
Gédéon, époux de Henriette Ménard (Cyrille et Sophie Charpentier)

Séraphin Louis, époux de Marie Anne «Annie» Léonard (Louis et Judith Brignon Lapierre)
Pierre, époux de Marie Louise Laurin (Louis et Judith Brignon Lapierre)

Aldéric, époux de Léa Primeau (Louis et Marie Jeanne Rose)
Édouard, (Louis et Marie Jeanne Rose)

Élie, époux d’Albertine Sabourin (Jean Baptiste et Herméline Paquette)

Félix, époux d’Émilie Desjardins (Félix et Marguerite Auclair)

François, époux d’Alexina Miller (François et Élisabeth Jasmin)
Joseph, époux de Bernadette Martin (François et Élisabeth Jasmin)
Louis, époux de Léa Binette (François et Élisabeth Jasmin)

Jean Baptiste, époux de Herméline Paquette (Jean Baptiste et Angélique Godard)

Louis, époux de Marie Jeanne Rose (Jean Baptiste et Josephte Leclerc)

Lucien, époux d’Albina Lavinia Bourgon (Stanislas et Marie Josephte Hamelin)

Modeste, époux de Marie Louise Beauchamp (Olivier et Marcelline Houle)
Ozidas, époux de Marguerite Corbeil (Olivier et Marcelline Houle)

Raoul, époux de Marie Arainda Lamontagne (Françoix Xavier Dieudonné et Rose de Lima Saint-Aubin)

Illustrations :
ciseau à pierre : photographie prise le 17 juin 2007 par So Leblanc, disponible sur Wikipedia, tailleur de pierre
illustrations du métier de tailleur de pierre : http://images.vefblog.net/vefblog.net/a/u/autrefois/photos_gros/2009/05/autrefois124142048344_gros.jpg
Sources :
Luc Noppen et Lucie K Morisset, Québec de roc et de pierres, le capitale en architecture, Sainte-Foy, éditions Multimondes, 1998, p. 33.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tailleur_de_pierre 
Martin Petitclerc,  Une forme d'entraide populaire : histoire des sociétés québécoises de secours mutuels au XIXe siècle, thèse présentée comme exigence partielle du doctorat en histoire à l'Université du Québec à Montréal, février 2004, 389 pages.

------------
As evidenced by the numerous contruction contracts, many of our Major ancestors were carpenters and master carpenters. Less obvious because there is less evidence of their important role other than entries in parish registers, many more were stonemasons. This may explain the initial displacements of Major families, from Saint-Laurent to the West, through Beauharnois, Vaudreuil Soulanges, Argenteuil, to Outaouais Ontario and Quebec, from Sault-au-Récollet through Laval to the Laurentides.

Whenever I read the records, I feel that our ancestors acocmpanied the construction of many churches, many villages of our country.

In Quebec the construction in solid - in stone- write Luc Noppen and Lucie K Morisset about the work of construction, "place the masons and the stonemasons at the top of hierarchy of constructors. The ultimate evidence of their competence is found in the vaults they only are able to build."

The trade of stonemason indeed requires extreme precision and thoroughness in all stages of the work, can we read in Wikipedia. The stonemason is responsible for the structure of buildings: walls, vaults, arches, opening arches. His role is essential.

Number of stonemasons of our family have worked in Montreal after the fire of 1852, while the workforce needs were acute. The stonemasons will found the first mutual for assistance and relief, the Union Saint-Joseph. You can read about it (in French only) in the very interesting Ph.D. thesis of Martin Petitclerc: A popular form of assistance: a history of Quebec mutual aid societies in the nineteenth century (this is a translation of the title).

Here is a non-exhaustive list of those Majors who were stonemasons:

Guillaume, husband of Flavie McBeath (Amable and Marie Anne Huberdeau)
Cyrille,  husband of Sophie Charpentier et de Flavie Rose (Amable
and Marie Anne Huberdeau)

François Xavier, husband of Rose de Lima Saint-Aubin (Cyrille
and Sophie Charpentier)
Joseph, husband of Exilda Papineau Montigny (Cyrille
and Sophie Charpentier)
Gédéon, husband of Henriette Ménard (Cyrille
and Sophie Charpentier)

Séraphin, Louis husband of Marie Anne «Annie» Léonard (Louis
and Judith Brignon Lapierre)
Pierre, husband of Marie Louise Laurin (Louis
and Judith Brignon Lapierre)

Aldéric, husband of Léa Primeau (Louis
and Marie Jeanne Rose)
Édouard (Louis
and Marie Jeanne Rose)

Élie, husband of Albertine Sabourin (Jean Baptiste
and Herméline Paquette)

Félix, husband of Émilie Desjardins (Félix
and Marguerite Auclair)

François, husband of Alexina Miller (François
and Élisabeth Jasmin)
Joseph, husband of Bernadette Martin (François
and Élisabeth Jasmin)
Louis, husband of Léa Binette (François
and Élisabeth Jasmin)

Jean Baptiste, husband of Herméline Paquette (Jean Baptiste
and Angélique Godard)

Louis, husband of Marie Jeanne Rose (Jean Baptiste
and Josephte Leclerc)

Lucien, husband ofAlbina Lavinia Bourgon (Stanislas
and Marie Josephte Hamelin)

Modeste, husband of Marie Louise Beauchamp (Olivier
and Marcelline Houle)
Ozidas, husband of Marguerite Corbeil (Olivier
and Marcelline Houle)

Raoul, husband of Marie Arainda Lamontagne (Françoix Xavier Dieudonné and Rose de Lima Saint-Aubin)

1 commentaire:

  1. Petit détail: "Outaouais ontarien" n'a jamais existé, ou n'aurait jamais dû exister. Il y a certes la rivière des Outaouais, il y a eu Ottawa valley, Ottawa river, mais l'Outaouais est une invention de quelques animateurs et journalistes. Il y a l'Outaouais tout court, au Québec seulement, et il y a l'Est de l'Ontario.

    RépondreEffacer

Vous avez un commentaire? You'd like to comment?