2010/06/26

Honoré et Roland ou Honorine et Rolande? • Honoré and Roland or Honorine and Rolande?

Il y a quelques jours, il a été question du curé de Saint-Luc de Curran, Honoré Major. En traitant de son baptême, j'ai oublié de noter quelque chose. Dans le Répertoire des baptêmes et des sépultures de Sainte-Madeleine de Rigaud, 1802-1886, il se trouve une erreur qui concerne justement Honoré Major.


L'erreur vient du fait que l'auteur a probablement supposé que l'enfant était une fille et s'appelait Honorine plutôt qu'Honoré parce que son nom débutait par Marie Joseph.

Dans un cas comme celui-là, seule la vérification dans l'original permet de corriger et de mettre au masculin ce qui l'était au départ. Dans le texte, l'abbé Bélanger écrit clairement Marie Joseph Honoré, et met au masculin les mots "baptisé" et "né". Un rapide coup d'oeil sur la page nous permet de constater que l'abbé a le sens de l'orthographe. Dans les deux actes précédents, on constate aisément qu'il utilise "baptisé" et "né" lorsque l'enfant est un garçon et "baptisée" et "née" lorsque l'enfant est une fille.



Sans l'étape cruciale de vérification dans l'original, bien des erreurs subsistent et se trouvent multipliées par les internautes.

Ainsi, dans la famille de Donat Major et Mabel Gareau de Verner, Ontario, l'un des enfants, un garçon, porte le nom de Roland Marie. Dans plusieurs généalogies on le retrouve sous le nom de Rolande, tandis que le petit garçon a été transformé en fille.

Le prénom est bien masculin dans cet acte de baptême. Pour certaines personnes, le prénom Marie qui précède Roland peut prêter à confusion. Toute confusion est cependant écartée lorsque l'on examine l'acte de décès de cet enfant, survenu onze mois plus tard.



Sources : 
Paulette Moore, Sainte-Madeleine-de-Rigaud Naissances, baptêmes, décès et sépultures, 1802-1886, regroupement par familles, Saint-Jérôme, Société de généalogie des Laurentides, 2001, p. 638.
Sainte-Madeleine de Rigaud, co. Vaudreuil, 1871, F16V, B80
Saint-Jean-Baptiste de Verner, co. Nipissing, ON, 1920-1967, 1922, P11, B35
Saint-Jean-Baptiste de Verner, co. Nipissing, ON, 1910-1967, 1924, P21, S14

------------
A few days ago, we discussed the parish priest of Curran's Saint-Luc, Honoré Major. In dealing with his baptism I forgot to note something. Here it is. In Répertoire des baptêmes et des sépultures de Sainte-Madeleine de Rigaud, 1802-1886, there is an error that concerns Honoré Major (first image here).

The error is that the author of the Directory probably assumed that the child was a girl and named the baby Honorine instead of Honoré, because his name started with Marie.

In a case like this one, only the original audit can correct and correct the sex of the child. In the text, Father Bélanger writes clearly and puts the words "baptisé" and "né" (baptized and born) in the masculine form. With just a quick glance at the page, one can see that the abbot had a sense of spelling: in the two records before that of Honoré, the same words were correctly spelled when the baby was a boy and when the baby was a girl (second image).

Without the crucial stage of verification in the original though some errors remain and are propagated by the Internet, by directories and data bases from people who skip this part of the genealogical research.

Another similar example can be found in the family of Donat Major and Mabel Pamela Gareau of Verner, Ontario. The second child of the family, Marie Roland, is a boy (third image here).

In many trees though, we find him under the identity of Rolande, a girl, even if the name is masculine in the act of baptism. For some people the name Marie Roland or Roland Marie can be confusing. Any confusion, however is ruled out when one considers the burial act of the child, which occured eleven months later (last image here).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez un commentaire? You'd like to comment?