2012/03/29

MAJOR du jour

29 mars


Naissance
Gélisée (Fabien + Élisabeth Gaudry) Montréal • 1842
Source : Notre-Dame de Montréal, île de Montréal, 1842, F36R, B404
Forme du patronyme dans l'acte : Beautron Major; officiant/rédacteur : Eustache Picard

Mariage
Moïse (Michel + Marie Josèphe Viau • †Josephte Gervais) + Marie Allaire (Ambroise + Agathe Guilbault) Montréal • 1869
Source : Notre-Dame de Montréal, île de Montréal, 1869, FR ( Anc. : 287/620) M118

Décès




Joseph Omer (Oliver + Alexandrine Serré • Alice Knight) North Bay • 2004
Source : North Bay Nugget, 31 mars 2004, MAJOR Joseph Omer
Photo : arbre public Burns Family Tree


La mine McIntyre
photo : John Monaghan sur Wikipedia

Samedi dernier est survenu un accident bizarre à la mine McIntyre : il y a eu déraillement au niveau 2800 pieds. Omer Major, un employé de la mine, s'est trouvé emprisonné pendant deux heures sous une locomotive sousterraine de quatre tonnes et demie. Il repose à l'hôpital avec des fractures au bras et à la jambe droits. 
Les autorités de l'hôpital St. Mary's disent que l'état de l'homme est aujourd'hui satisfaisant.  
Les autorités de la mine cherchent quant à elles à connaître les motifs de la collision des deux trains sousterrains chargés, l'un des deux conduit par Omer Major, qui sortait de la galerie chassante du niveau des 2800 pieds. 
L'enquête préliminaire montre que le train d'Omer Major sortait d'une galerie chassante pour s'engager sur la voie principale lorsque son train est entré en collision avec le second. La locomotive de quatre tonnes et demie a déraillé et plaqué son conducteur par le bras et la jambe droits contre le mur de la galerie chassante. Les sauveteurs ont rapporté qu'il y avait danger de voir les batteries se vider et déverser leur acide sur l'homme.  
Une demie-heure après l'accident, le docteur R. N. Bissonnette est descendu et a administré un traitement à l'homme pendant l'heure et demie supplémentaire qu'il a fallu mettre pour le libérer. 
Les sauveteurs ont déclaré qu'Omer Major n'avait jamais perdu conscience pendant l'épreuve de sa libération. Il était d'«humeur plutôt joyeuse et fumait des cigarettes», ont-il rapporté. 
En ce moment, les autorités minières s'expliquent mal la cause de l'accident. Elles soutiennent que le train d'Omer Major aurait dû s'arrêter pour un transfert lorsque la voie de la galerie chassante rejoint la voie principale.
On peut lire sur les tragédies minières de 1952 ici et ici; on notera que cet accident fait partie des cent onze non mortels au cours desquels un mineur a été coincé cette année-là.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Vous avez un commentaire? You'd like to comment?